CONCOURS DE POESIE DU CENTRE DE L'UNESCO

CONCOURS DE POESIE DU CENTRE DE L'UNESCO
Martin HOLLERTT, PREMIER PRIX ARDENNAIS
Le Centre pour l’UNESCO Louis François organise chaque année, en collaboration avec ERDF (appelé désormais Enedis), un concours régional de poèsie autour de la notion de développement durable à destination des classes de CM1 et CM2, mais aussi des collègiens et lycéens.
Cette action qui existe dans le département de l’Aube s’est étendue en 2013 à l’ensemble de la région Champagne-Ardenne.
Le thème était cette année : « infiniment grand, infiniment petit, la beauté d'un monde ». En france, il y a eu 645 participants dont 104 pour le seul département des ardennes.
Cette année, à l'issue de ce concours, l'Unesco a désigné 33 lauréats ardennais âgés de 9 à 15 ans répartis comme suit : 17 élèves du pôle scolairee d'Auvillers/Eteignières, 9 du pôle scolaire de Liart, 5 du collège de Signy l'Abbaye, 2 de l'école primaire de Saint Laurent. Le premier de ces lauréats est Martin Hollertt, 9 ans, de la classe de CE2, domicilié à Eteignières.
En 2013, l'établissement scolaire local dirigé par Magali Chanonier avait déjà fait fort. Cette année, au niveau départemental, il a encore classé 6 élèves dans les 10 premiers.
De l'allocution de Michel Girost, président fondateur du centre pour l'Unesco Louis François et de Stéphane Allain, directeur territorial d'Enedis Ardennes, prononcées, en présence d'élus dont Miguel Leroy, maire de la commune et président de la communauté de communes Ardennes Thiérache, au cours de cette belle réception du lundi 29 mai, on retiendra surtout : « le pôle scolaire d'Auvillers/Eteignières voit ses élèves récompensés pour leur investissement et leur créativité avec un soutien, sans faille, de leur directrice ainsi que de leur professeur respectif. La belle histoire de cette remise de prix de poésie est que le premier prix a été attribué à Martin, qui a traversé en 2016 une période difficile sans pour autant se désintéresser à ce concours... ».
On a encore senti dans les propos de Michel Girost, la grande passion d’un homme simple pour ce centre qu’il a fondé, avec d’autres, en 1993.

L’image contient peut-être : 18 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×